• C'est la guerre !
    Aux armes bataillon !
    C'est ma mère, ma bataille !
    Pour elle je me lève, je reste debout !
    Le poing en l'air
    Je déclare la guerre !
    Je me bats pour la cause
    D'un coeur invisible que l'on sent pourtant battre,
    Celui qui nous injecte sa sève, son sang,
    L'élixir de la vie qui voyage dans nos veines.
    De ses poumons qui expulse notre oxygène
    Celui-là même qui nous fait vivre.... pour ne pas ne lui rendre...
    C'est la guerre !
    Mon argent, c'est le nerf de ma guerre !
    Mon argent ? C'est ma mère !
    Un arbre à terre ? Ce sera un homme à terre !
    Une espèce éradiquée ? C'est un génocide !
    Il en ira du châtiment dû à des criminels de guerre !
    Comme une va-t-en guerre
    Je monte au front 
    Armée de ma colère humanitaire et écologique !
    Je suis la fille de ma mère, je la respecte, je la défend !
    Ma mère ? C'est Mère Nature !
    Pour elle ! Je déclare la guerre !

    77 commentaires
  • Ne me reste que 2,3 débris de coeur.
    De nos jours on a plus grand chose pour 2,3 débris de coeur...
    2,3 sentiments
    2,3 résidents au bail prolongé
    2,3 envie de rester en vie.
    Éventuellement... 2,3 rancoeurs.
    2,3 vétérans qui ont perdu la guerre...et la paix.
    Peace and love is lost !
    2,3 internés enfermés à perpétuités pour crime de haute résistance.
    The crime continued !
    2,3 chaînes qui nous lient au passé, des souvenirs je crois.
    The past is past, not that much !
    2,3...paraït que c'est plus que 1,
    Et si c'était moins ?
    Quand 2,3 débris de coeur ne sont égale à un coeur entier,
    1 n'est-il pas plus puissant ?
    2,3 débris...
    Mais quand on possède 1 sac entier, cela ne fait-il pas plus ?
    Voudrais-je le moins pour avoir le plus !
    Voudrais-je me plaindre de maux de coeur,
    D'avoir le coeur dans les chaussettes,
    D'avoir le coeur déchiré,
    Voudrais tout prendre trop à coeur,
    Apprendre tout par coeur.
    Car... Le coeur n'y est plus !
    Si j'avais ces plaintes,
    Si j'avais ces maux,
    Ceux que tout autres considèrent comme de vulgaires débris....
    Alors, j'aurais un coeur, entier, plus de débris...
    Il ne fait aucun doute : 1 est tellement plus que 2,3 !

    56 commentaires
  • Baiser après baiser
    Un court instant je me demande
    Si tu es bien...
    Et si ? Et si c'était le fantôme de ton visage ?
    Si entre mes doigts frêles
    C'était le spectre de ton faciece que j'enveloppais ?
    Tu étais si amours... Mais je ne te sens plus...
    Et si ? Et si j'ouvrais les yeux ? Te verrais-je de chair et de sang ?
    Alors je fais toutes les pièces
    De l'appartement de ta peau....
    Les lieux sont vides !
    Et si ? Et si tu n'étais que le fruit de mes songes ?
    Mon coeur s'affaisse
    Telle une masse flanquée au sol,
    Comme un vieux sac retiendrait les vestiges d'un passé.
    Et si ? Et si il n'y avait pas de "avant" ?
    C'est le bois du parquet que je frôle, de mes mains sans vie.
    C'est tout comme si c'était le sapin de mes quatre planches.
    Mon coeur s'est évanoui dans l'étang, étendu de mes larmes.
    Et si ? NON ! SI ! Tu n'es plus là ! Ou tu n'es pas !

    1 commentaire
  • Un et un
    Un coeur et un coeur
    BOOM BOOM.
    Deux percussions,
    L'unisson de deux résonance,
    Des vibrations qui en deviennent plus qu'une !
    Ça cogne à tue-tête sous ces chairs !
    Ça résonne à faire danser au sang les claquettes aux tempes
    Ça fait comédie musicale, tous ces sens qui s'affolent en même temps  !
    Ça fait mimes, ces visages figés, expressions de deux paires d'yeux !
    Ça fait numéro un des charts, ce prénom de l'autre qui chante dans sa tête !
    Ça, ça s'appelle l'AMOUR !
    Il peut être un single
    Courte amourette d'été.
    Il peut être un album
    Chaque chanson est une étape de plus, l'Amour toujours plus fort.
    Il peut être une discographie
    Tant d'opus pour tant de vie en une.
    Et si la chanson est finie ?
    L'Amour aura bien dansé !
    Si la compilation n'a plus rien à proposer ?
    L'Amour aura bien essayé !
    Si la collection a rendu sa dernière note ?
    L"Amour aura tout partagé !
    Ça danse un slow,
    Toujours trop court !
    Ça danse le twist,
    Toujours existant !
    Ça danse la valse,
    Toujours pour tous les temps !
    Quelque soit la musique...
    CA ? Ça, c'est l'AMOUR ! 

    2 commentaires
  • Les hommes sont comme les roses...
    Comme les pétales, ils tombent,
    Mais pas les épines ! Elles restent telle la peine !
    Tant de trous dans mon coeur,
    Autant que dans mon corps.
    Mais aucun plus grand
    Que celui qui m'a transpercé, mon éternel regretté...
    Des gouttes à terre...
    Des larmes ou du sang ?
    Salé ou sucré ? Sucré/Salé ? Tout ce liquide me vide...
    Je me noies au fil des ans
    Dans la marre des restes de mon éternel arraché.
    Toutes ces épines... C'est l'acupuncture du vide à comber,
    Un si grand gouffre, pour un si grand homme.
    Un pétale est tombé, alors un homme s'est envolé.
    Les épines sont restées, tels des souvenirs immortels
    Invisible aux yeux d'une mortelle, si sensible à une survivante !
    Mon coeur est un buisson d'épines !
    Qui s'y frotte, s'y pique !
    Mon éternel n'en n'est que l'imunisé, le seul, il demeure...
    Sang ! Mélange toi à mes larmes si c'est la manifestation de son éternel souvenir !

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires