• Petit pantin de bois
    Se fait mener par le bout des doigts
    Dansent des centaines et des centaines de fois
    Sur des airs qu'il ne comprend pas.
     
    Petite et douce marionnette
    Ne connaît que le chant des aiguillettes
    Se rencontrant pour le faire trémousser dans des piécettes
    Pour des garçonnets et des fillettes.
     
    Petit pantin de bois
    N'a pas de chez soi
    Traîne dans un coin sans toît
    Bien au froid.
     
    Petite et douce marionnette
    Se sent seule et fluette
    Dans ce monde de magie et de paillettes
    Qui les mènent à la baguette.
     
    Petit pantin de bois
    Dans ses rêves croît
    Qu'il est une petite et douce marionnette
    Qui vit d'amitié et d'amourettes.
     
     

    1 commentaire
  • Elle dit "Tu"
    Comme elle dit "Vous".
    Elle lance un refus
    Comme elle acquiesce tout.
     
    Indécise femme...
    Fragile flamme...
    Brûle au fond de cette dame.
    Elle se demande ce qui l'affame...
     
    Elle joue
    Avec les gens,
    Avec leurs sentiments
    Toujours au dépent de ceux qui l'entourent, tous ces fous.
     
    Sur un fil, cette femme
    Se demande ce qu'on lui réclame.
    Pas de grandeur d'âme,
    On n'en demande pas de trop à une dame.
     
    Elle prend, elle jette
    Avec son caractère sec,
    Ce qu'il lui plait, ce qu'il lui faut
    Sans un mot, sans un de trop !
     
    Au bord du vide, une femme
    S'interroge sur ce qui l'accable !
    Au-dessus de ren, elle se condamne
    En s'échappant du monde des incapables !

    votre commentaire
  • I say and I crie...
    Les perles et l'eau de mon coeur
    Horde de clameur
    Fossoyeur des âmes en pagaille.
     
    Ces perles glissent sur mon visage
    Souillent mes joues de noir
    Ce même noir maquilleur d'états d'âmes sauvages,
    Je les libère chaque soir.
     
    Cette eau... Double tiers de ma chair
    Se balade dans les fosses de ma carcasse
    Polluée de faux airs
    Empoisonnées, délibérée, de glace.
     
    I say and I crie...
    Le silence et les trémolos de mon esprit,
    Ettoufants replis
    Du messsager de mes entrailles.
     
    Le silence échappé de mes lèvres... Inutile
    Se tord et se fend sur les vents futiles.
    Véhicul de voix cancanes, rires destructeurs
    Voyages de mes humeurs... Détenteurs.
     
    Ces trémolos... Cyphoses de mes émotions
    Assassins de mes transparences
    Livrent là la profusion
    Des mes débats intérieur, sans convalescence.
     
    I say and  crie...
    Je ds et je pleurs...
    Les autres... Ces petits détails
    Grains de sables miséreux... Mes failles !

    votre commentaire
  • Butterfly...
    S'en amène, te survole... Il t'égaye.
    Cache... Cache ... Joue a tire d'ailes.
    Petite visite... Toute petite.
     
    Butterfly...
    Rebondis sur les brins de paille.
    S'en amuse... Jolie pagaille
    Très vite... Si vite.
     
    Butterfy...
    Vole sur de petits détails
    Tous petits détails... Faille, tremblante faille.
    Tout est si limite... Limite.
     
    Butterfly...
    Ce soir le tiraille...
    Petit butterfly...
    S'en vient te dire bye bye !

    votre commentaire
  • Des jours de week-end en mileu de semaine.
    Tes heures perdues qui se mélangent aux miennes?
    De l'or dans les mains des moins fortunés.
    De la compassion dans le coeur des plus déterminés.
     
    Un songe, une merveille.
    Une conscience, un réveil.
    Je voudrais pouvoir ouvrir les yeux...
    Voir que tout va mieux !
     
    Des soleils, des vacances pour les esclaves.
    De la soie, des fleurs, pour les enclaves.
    Des milliers de repas, plus de famine.
    De la tolérance, plus de guerre qui extermine.
     
    Un espoir, une réalité.
    Un état d'esprit, un apogée.
    Je voudrais pourvoir écouter
    L'histoite me dire que c'est ce qu'elle a me raconter !

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique