• Messager

    Un messager frappe à ma porte
    A travers lui brille un esprit novateur.
    Des gardes de joies l'escortent
    L'affection est son chauffeur.
     
    Ce messager s'en va puis s'en revient.
    Dans ses mains scintille un portrait
    Ses traits... Ce sont les tiens.
    Sur tonn visage l'amour y sourit, du moins l'on dirait.
     
    Comme si tu avais revu le jour
    Comme si tu avais redonné ton premier soupir
    Sous les lumières éteintes d'un crépuscule
    Pour trouver dans cette première nuit celles qui nous on unit.
     
    Aujourd'hui, j'ai vu un troubadour.
    A travers un autre, je l'ai vu sourire...
    Je nous sens revivre
    Nous nous respirons... Notre mort s'évanouïe à son tour.
     
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :