• Faux film

    J'ai vu tes vraies couleurs...
    Terminé,  les négatifs menteurs
    Qui étaient signes avant coureur
    D'un avenir prometteur.
     
    Je laisse au passé tes films en noir et blanc
    Où tu me montrais comment un acteur faisait semblant.
    J'espère que tu as bien profiter de mes derniers applaudissements
    Car tes mains ne t'offriront plus ce chant !
     
    C'est avec nostalgie que je coupe la dernière scène...
    C'est aussi avec mépris que j'apprends la haine
    Que l'on peut ressentir pour un homme sans gêne
    Qui se sert du coeur d'une femme en peine !

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :